PLNTSdoctor banner

Les besoins en température et en humidité des plantes

Que vous commenciez tout juste votre aventure de plantes addict ou que vous ayez déjà une jungle urbaine, il y a certaines choses que vous devez savoir au sujet de la température et de l'humidité. Ces deux éléments sont importants pour la santé et la croissance de vos plantes. Ils sont souvent négligés, ce qui peut nuire à la santé de vos plantes.

Découvrez comment maintenir la température et l'humidité de votre maison au niveau idéal afin de créer le meilleur environnement pour vos plantes.

La température idéale pour les plantes en intérieur

Il est important de se rappeler que chaque plante a une plage de température préférée, souvent basée sur son habitat naturel. La photosynthèse ne se déroule de manière optimale qu'à la bonne température. Lorsque la température est trop élevée ou trop basse, ce processus vital ralentit, tout comme la santé générale de la plante.

Il est donc très important de trouver la bonne température. Mais quelle température est nécessaire pour quoi ? La température moyenne d'une maison se situe entre 18 °C et 28 °C, ce qui convient généralement à la plupart des plantes que vous trouvez en intérieur. Cela devient plus délicat lorsque la pièce devient plus froide ou plus chaude en été.

Conseil d'expert : si vous n'êtes pas sûr de la température dont votre plante d'intérieur a besoin ou qu'elle tolère, vous pouvez toujours consulter nos guides d'entretien par famille de plantes ou simplement rechercher les températures auxquelles elle est exposée dans son habitat naturel.

Le plus important est de veiller à ce que la température de votre espace ne fluctue pas trop. Veillez donc à ce que la différence de température entre le jour et la nuit soit aussi faible que possible. Si l'écart entre le jour et la nuit est trop important ou si les nuits sont trop froides, la plante mettra trop de temps à se rétablir. Le risque de développement de la moisissure est également plus élevé.

maranta humidity

Les signes de stress liés à une température inadéquate

Le stress dû à une température trop élevée est particulièrement fréquent chez les plantes placées directement sous la lumière du soleil, par exemple près d'une fenêtre exposée au sud ou près des radiateurs. Si vous soupçonnez un stress dû à la chaleur, cherchez les signes suivants :

  • Les feuilles brunissent, présentent des taches sèches ou semblent sèches et brûlées ;
  • La plante commence à se flétrir en raison d'une évaporation excessive ;
  • Les plantes poussent plus lentement et leurs feuilles sont plus petites ;
  • Les feuilles commencent à s'enrouler ou même à tomber.

Les plantes placées dans des chambres froides ou en contact avec des fenêtres froides pendant l'hiver sont particulièrement vulnérables au stress dû au froid. En règle générale, les symptômes suivants se manifestent :

  • Les feuilles et les plantes commencent à se flétrir en raison des dommages causés par le froid ;
  • Les feuilles et les tiges brunissent ou noircissent ;
  • Les parties brunies ou noircies de la plante deviennent molles ;
  • La croissance de la plante ralentit ou s'arrête complétement.

houseplant humidity

Comment maintenir la température idéale pour les plantes ?

Si vous avez des difficultés à maintenir la bonne température pour vos plantes, voici quelques conseils qui pourraient vous aider :

  1. Utilisez une (minie) serre. Une serre est une option pour maintenir la température autour de votre/vos plante(s).
  2. Attention aux courants d'air. En hiver, il faut se méfier des courants d'air, des brises et des rafales de vent. Pour éviter que vos plantes ne soient victimes de brusques changements de température, placez-les loin des ventilations, des fenêtres, des portes ou d'autres endroits où l'air peut pénétrer depuis l'extérieur.
  3. Attention aux coups de chaud. Il est normal de vouloir protéger ses plantes du froid en augmentant le thermostat, mais une trop grande chaleur peut être tout aussi dangereuse pour elles.
  4. Regroupez vos plantes. En regroupant vos plantes, vous emprisonnez l'air et l'humidité entre elles. Elles se tiennent ainsi mutuellement un peu plus chaud.

Le taux d’humidité idéal pour les plantes en intérieur

L'une des principales difficultés lorsque l'on a des plantes chez soi, c'est de passer l'hiver dans une pièce équipée d'un chauffage. La bonne nouvelle, c'est que nous pouvons prévenir et traiter les problèmes d'humidité en connaissant les besoins des plantes et en améliorant l'humidité dans notre pièce.

Le taux d'humidité est en fait la mesure de l'humidité relative, c'est-à-dire le nombre de particules d'eau que l'on peut trouver dans une certaine quantité d'air.

Quel est donc le taux d'humidité idéal pour les plantes ? Le taux d'humidité idéal pour la plupart des plantes adultes se situe entre 60 et 70 %. Certaines plantes tropicales sont habituées à des taux d'humidité allant jusqu'à 90 %. De nombreuses plantes grasses, comme les cactus, n'ont besoin que de 10 % d'humidité. En règle générale, les plantes aux feuilles plus épaisses peuvent tolérer des taux d'humidité plus faibles.

###Différents niveaux d'humidité :

  • **Humidité faible (10 à 40 %) **: cela convient aux plantes qui se développent dans des conditions arides. L'air devient généralement trop sec lorsque le chauffage est utilisé. Les cactus et les plantes grasses s'en sortent bien, mais la plupart des plantes développeront des problèmes de feuilles.
  • Humidité modérée (40 à 60 %) : la plupart des plantes courantes sont très heureuses avec ces taux d'humidité, et ça tombe bien, car c'est en général la moyenne dans nos maisons. Certaines plantes ont encore besoin d'un peu d'aide, vous pouvez alors les brumiser ou placer un bac à eau à proximité.
  • Humidité élevée (60 à 80 %) : ce taux est idéal pour presque toutes les plantes tropicales. Cependant, il est difficile à maintenir à l'intérieur. Vous pouvez maintenir ce niveau dans un terrarium fermé ou une petite serre.
  • **Humidité très élevée (80 à 90 %) **: peu de plantes ont besoin d'un taux d'humidité aussi élevé, mais il peut convenir à certaines plantes tropicales très spécifiques, comme certaines orchidées et plantes carnivores. Pour l'homme, en revanche, ce n'est pas du tout sain ! Seules les serres ou les environnements fermés peuvent atteindre ce niveau d'humidité.

Monstera humidity

Les signes de stress liés à l’humidité

Le stress dû à un taux d'humidité trop bas est particulièrement fréquent pendant les périodes où le chauffage est allumé, dans les climats secs ou dans les espaces climatisés. Vous pouvez observer les signes suivants :

  • Les bords ou les pointes des feuilles brunissent ;
  • Les bords des feuilles jaunissent ;
  • Les feuilles se dessèchent et se ratatinent.

Le stress dû à une humidité élevée se produit souvent dans les serres, les terrariums, les salles de bains, les cuisines ou les climats tropicaux. Vous pouvez rechercher les signes suivants :

  • Champignons/mildiou sur les feuilles ;
  • Champignons/mildiou sur le terreau ;
  • Les feuilles et les tiges commencent à montrer des signes de pourriture.

Comment maintenir le taux d’humidité idéal pour les plantes ?

Si vous avez des difficultés à obtenir un taux d'humidité adéquat pour vos plantes, nous avons listé quelques conseils qui pourraient vous être utiles :

  1. Brumisation. Il suffit de vaporiser de l'eau tiède sur les feuilles à l'aide d'un vaporisateur. N'oubliez pas que vous devrez vaporiser fréquemment, car cet effet est très temporaire.
  2. Regroupez vos plantes. En regroupant les plantes, vous emprisonnez l'air et l'humidité entre elles. Elles peuvent également utiliser l'humidité du sol de l'autre.
  3. Plateau avec des cailloux ou des billes d'argile. Remplissez un plateau avec des petits cailloux ou des billes d'argile recouverts d'eau. L'eau doit se trouver juste en dessous du sommet des cailloux afin que le bas du pot ne trempe pas dans l'eau.
  4. Humidificateur. Un humidificateur est un appareil qui ajoute de l'humidité à l'air par évaporation. C'est probablement le moyen le plus simple d'augmenter le taux d'humidité de votre pièce.
  5. Suspendez vos vêtements pour qu'ils sèchent. Vous pouvez aussi simplement étendre vos vêtements pour les faire sécher dans la maison (près de vos plantes) après les avoir lavés. Cela augmente l'humidité de l'air, car l'eau s'évapore du linge.
  6. Utilisez une (minie) serre. Une serre est une autre option pour maintenir un niveau d'humidité plus élevé pour vos plantes. Si vous avez des plantes tropicales, un trop faible taux d'humidité peut les tuer.

Comment mesurer la température et l’humidité chez soi ?

Nous pouvons mesurer la température à l'aide d'un thermomètre et l'humidité à l'aide d'un hygromètre, qui mesure la quantité d'humidité dans l'air ambiant. De nombreux thermomètres sont déjà équipés d'un hygromètre, et vice-versa. Vous pouvez donc faire d'une pierre deux coups ! En cas de besoin, vous pouvez le déplacer d'un endroit à l'autre.

FR-Huisstijl author banner.jpg