PLNTSdoctor banner

Boutures

Saviez-vous que le moyen le plus simple de multiplier les plantes est de les bouturer ? La prochaine fois que vous taillerez ou rempoterez vos plantes d'intérieur, gardez les bouts qui dépassent. Ils sont parfaits pour faire pousser d'autres compagnons verts dans votre jungle urbaine !

Il existe cependant de nombreux types de boutures et chacun d'entre eux possède ses propres caractéristiques. Dans cet article, nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir sur la multiplication par boutures. Prenons nos ciseaux et commençons à créer de nouvelles plantes !

Qu'est-ce qu'une bouture ?

Une bouture est un morceau de plante (notamment un morceau de tige, de feuille ou de racine) capable de produire une nouvelle plante. Dans la nature, cette faculté est très utile aux plantes : lorsqu'elles perdent une branche à cause d'une tempête ou parce qu'un animal l'a cassée, la branche n'est pas toujours perdue. Avec le temps, elle peut devenir un nouveau bébé !

Quelles sont les plantes d'intérieur qui peuvent être multipliées par des boutures ?

De nombreuses plantes d'intérieur peuvent être multipliées à l'aide de boutures. Cependant, il existe de nombreux types de boutures et, selon l'espèce, certaines ne fonctionneront pas. Par exemple, vous ne pouvez pas multiplier un Philodendron avec une bouture de feuille, mais vous pouvez le faire avec un Bégonia. Il est préférable de vérifier d'abord quel type de bouture convient à l'espèce que vous avez.

En règle générale, si la tige de votre plante présente de petits nœuds ou bourgeons, il s'agit de points de croissance potentiels, ce qui rend la plante apte à être multipliée par bouturage. Pour en savoir plus sur les plantes d'intérieur faciles à multiplier par bouturage, cliquez ici.

Quel est le meilleur moment pour effectuer une coupe ?

Si vous avez l'intention de faire des boutures, il est préférable de le faire pendant une période de croissance, qui est souvent le printemps et l'été, mais pas seulement, en fonction de l'espèce et de votre installation. La plante doit être en phase de croissance pour avoir plus de chances de réussir.

Lorsqu'une plante est en dormance ou pousse très lentement, cela indique qu'elle ne dispose peut-être pas des conditions nécessaires pour produire une croissance saine. La création de nouvelles pousses à partir d'une bouture nécessite beaucoup d'énergie de la part de la plante !

Il est tout aussi important que la plante sur laquelle vous prélevez des boutures soit en bonne santé. Si elle est faible, trop jeune, malade ou si elle présente une carence en éléments nutritifs, elle n'est pas un bon candidat.

Les différents types de coupes et la manière de les collecter

Comme nous l'avons mentionné, il existe 3 catégories de boutures, chacune étant divisée en sous-catégories. Les trois types de boutures sont les boutures de tige, les boutures de feuilles et les boutures de racines. Toutefois, les boutures de racines ne sont généralement utilisées que par les cultivateurs professionnels pour certaines espèces de plantes, et nous n'en parlerons donc pas ici.

Boutures de tige

Une bouture de tige est composée d'une partie de la tige et peut inclure ou non des racines et des feuilles. C'est le type de bouture le plus courant. Vous pouvez prélever une bouture de tige sur la partie supérieure, centrale ou inférieure d'une plante, et qu'elle ait des racines, des feuilles ou aucune, l'effet sera légèrement différent. Les chances de réussite varient également selon les parties.

Comment se développer à partir d'une coupe supérieure

Une bouture est une partie prélevée à l'extrémité d'une branche ou au sommet de la plante mère, là où la plante est en train de produire de nouvelles pousses. C'est la méthode la plus facile, même pour les débutants ! Il est préférable de couper ces boutures en ligne droite, à 1 cm au-dessus d'un nœud. La bouture doit être suffisamment grande, c'est-à-dire qu'elle doit avoir au moins 1 ou 2 feuilles complètement développées et un nœud nu à la base. Si vous n'avez pas de nœud nu, vous pouvez enlever les feuilles du dernier nœud, mais vérifiez qu'il reste 1 ou 2 feuilles adultes sur votre bouture. Plantez-la directement en terre si vous avez un taux d'humidité élevé ou étayez-la dans le milieu de votre choix (eau, perlite, pon, sphaigne...). Une fois qu'elle a plusieurs racines, vous pouvez la transférer en terre.

Comment se développer à partir d'une coupe moyenne

Le principe est similaire à celui d'une coupe supérieure, sauf que l'on n'utilise pas l'extrémité de la tige mais un morceau intermédiaire, entre le haut et le bas de la plante. C'est ce que l'on appelle communément la bouture intermédiaire. Veillez à ce que la bouture comporte au moins une feuille et un nœud. Le nombre de nœuds et la longueur de la bouture dépendent de l'espèce végétale. Cependant, il est toujours vrai qu'une bouture ne doit pas avoir trop de feuilles (à partir de 5, c'est trop). En effet, les feuilles créent de l'énergie pour la plante, mais elles coûtent également de l'énergie pour rester en vie. Il faut trouver un équilibre entre le besoin de créer de l'énergie et le coût de l'entretien des feuilles. Si trop d'énergie est dépensée pour les feuilles, trop peu sera consacré à la formation de nouvelles racines. Enfin, la partie de la tige située sous les feuilles doit être plus longue que celle située au-dessus. Comme pour une bouture, vous pouvez la planter directement en terre si vous avez un taux d'humidité élevé ou la placer dans le milieu de votre choix (eau, perlite, pon, sphaigne...). Une fois qu'elle a plusieurs racines, vous pouvez la transférer en terre.

Comment faire pousser un bâton mouillé

Un bâton humide est un morceau de tige avec un nœud qui n'a pas encore germé (s'il a germé, on dit parfois qu'il est "usé" car certaines espèces sont incapables de germer deux fois à partir du même nœud) et qui n'a ni feuille ni racine attachée. En fait, il s'agit d'un morceau de tige nu avec un nœud. Il est considéré comme l'une des coupes les plus difficiles à gérer, car il n'y a pas de racines ou de feuilles pour donner de l'énergie au nœud. Cela signifie que le nœud ne pourra compter que sur l'énergie stockée dans le bâton mouillé, ce qui pourrait ne pas être suffisant pour faire germer une nouvelle feuille ou de nouvelles racines. Ce n'est pas impossible, mais c'est risqué et cela demande beaucoup de patience ! Le bâton mouillé doit être placé sur un support humide, avec un taux d'humidité élevé et une bonne luminosité.

Comment se développer à partir d'une coupe de fesses

Une bouture est un terme communément utilisé pour décrire une bouture faite à partir de l'extrémité inférieure de la tige, généralement sans feuilles mais avec au moins un ou plusieurs nœuds et tout un ensemble de racines. Si vous coupez votre plante au niveau du pot, vous obtenez une bouture. Cette situation est particulièrement fréquente chez les Anthuriums. La coupe n'est pas difficile si les racines sont nombreuses et saines, mais il faudra un certain temps avant qu'une nouvelle feuille ne pousse. Attention toutefois, une coupe de base nécessitera beaucoup moins d'arrosage que ce que la plante recevait avant d'être coupée. Le mieux est de s'assurer que la terre est sèche sur les 2 cm supérieurs avant d'arroser à nouveau.

Boutures de feuilles

Cette bouture ne comprend que la feuille avec ou sans le pétiole, mais elle est limitée à des plantes très spécifiques, telles que les bégonias, les zamioculcas et les pileas. Les boutures de feuilles peuvent être prélevées de différentes manières, en fonction de la plante que l'on souhaite propager. Dans tous les cas, la feuille sert de point de départ à votre nouvelle bouture ! À partir de la feuille, une racine recommence à pousser et la bouture peut se développer.

Comment cultiver à partir d'une feuille avec pétiole

C'est la forme la plus facile de coupe de feuilles ! Coupez une feuille, y compris le pétiole, à l'aide d'un couteau bien aiguisé et placez-la dans un pot avec du terreau. Veillez à ce que la coupe soit placée dans le pot avec un léger angle et que le pétiole soit complètement dans la terre. La feuille dépassera un peu. Faites attention à la feuille elle-même et essayez de l'endommager le moins possible. Cette méthode fonctionne pour les Pileas.

Comment faire pousser une feuille sans pétiole

Cette méthode convient aux plantes telles que la plante ZZ (Zamioculcas). Choisissez une feuille saine, coupez-la sans le pétiole et placez-la dans de l'eau ou dans de la terre (si l'humidité est élevée).

Comment cultiver à partir de morceaux de feuilles

Cette méthode est souvent utilisée avec les bégonias. Prenez une feuille d'une plante saine, entièrement développée et non endommagée. Posez la feuille face vers le haut sur une planche à découper et coupez les bords de la feuille. Coupez ensuite la feuille en morceaux de 2 cm sur 2 cm et placez-les sur le dessus sur le support de votre choix. Donnez-leur un peu d'eau et beaucoup d'humidité et vous verrez qu'au bout d'un mois et demi à deux mois, de nouvelles plantes commenceront à pousser !

Conseil d'expert ! Il est important pour la bouture que le bord supérieur reste orienté vers le haut. Sinon, les racines ne pousseront pas.

Vous possédez maintenant toutes les connaissances nécessaires pour réussir la multiplication de vos plantes par bouturage. Si vous souhaitez propager votre plante d'une autre manière, consultez nos autres articles sur la propagation !

Lisa G
Lisa G

Lisa est une véritable passionnée de plantes et son goût pour la verdure ne connaît pas de limites ! Son appartement est une oasis luxuriante, remplie des plantes les plus inhabituelles et les plus exotiques. Si vous avez besoin de conseils sur les plantes, c'est elle qu'il vous faut !

01 mars 2024
Hi, I'm Emma, your PLNTS.com guide!

Bonjour, je suis Emma, ta guide PLNTS.com!